Pablo

BIRMANT, Julie et Clément OUBRERIE (2012). Pablo 1. Max Jacob, Dargaud, BD de 90 pages.

Pablo

Max Jacob est le 1er tome de Pablo, une série signée Birmant et Oubrerie qui, en 4 épisodes, racontera le quotidien de Picasso jeune homme, à Montmartre, entre 1900 et 1912.

Ce 1er opus de Pablo commence au Bateau-Lavoir, logement pour bohèmes situé au sommet de la Butte, où Picasso rencontra Fernande, le premier grand amour de sa vie. Il en fera des centaines de portraits. Au coeur de leur existence, il y aura les grands poètes – Max Jacob, le clown tragique amoureux fou de Picasso, et Apollinaire – et puis Gertrude Stein, sa jumelle visionnaire, le peintre Georges Braque, copain de cordée avec lequel il inventera le cubisme, sans oublier, au-dessus de la mêlée, avec ses lunettes cerclées de fer, le seul grand rival : Henri Matisse.

Pablo est une bande dessinée émouvante, un récit de vie(s) dense(s) et romanesque(s).

Une histoire fort intéressante. Les dessins sont parfois surprenants et empreints d’une certaine violence. J’ai l’impression que nous sommes plutôt face aux souvenirs de Fernande, le premier grand amour de Picasso, que dans le récit de vie de cet artiste troublé (troublant ?). J’ai bien apprécié cette lecture qui dépeint bien le début du XXe siècle.

Publicités

Et vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s