Le Souffle de l’harmattan

Le Souffle de l'harmattan

TRUDEL, Sylvain (2001). Le Souffle de l’harmattan. TYPO, Montréal, 240 pages.

Premier roman d’un jeune inconnu en 1986, Le Souffle de l’harmattan est considéré comme une ouvre marquante de la littérature québécoise. Il a valu à Sylvain Trudel le prix Canada-Suisse et le prix de l’Académie des lettres du Québec. « Cela n’existait pas et voici que cela existe… L’histoire de deux, de quatre enfants… L’auteur, qui est un créateur, crée tout, une amitié neuve, des amours neuves, une angoisse neuve, la mort, neuve, partout une émotion, neuve, un enchantement, neuf… Mille trouvailles. Un récit, à travers monts et merveilles… Un drame. Une angoisse subtile et profonde sous tout cela… Poème. Images baroques, drôles, touchantes, sombres. Tendresse partout… Rien à demander de plus que cette poésie… »

Un ouvrage touchant sur la force de l’amitié entre deux jeunes préadolescents qui souffrent d’un mal d’identité. Le roman est écrit en prose, il faut donc se donner le temps d’apprécier le style. C’est magnifiquement douloureux d’être témoin de cette quête d’appartenance et je me sentais impuissante devant tant de divagations et de fabulations; ces deux garçons sont perdus dans leur monde imaginaire, là où ils croient avoir une raison d’être. Bravo!

Publicités

Et vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s